Le Ronae Index du Forum Le Ronae
Bienvenue sur l'un des seul rafiot pirate d'Cabestan!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Code Pirate.
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Chartes diverses...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ganta
Ancien Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2009
Messages: 279

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 11:41 (2009)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant


Ancienne Charte.

Introduction:

Être pirate est un mode de vie avant tout autre chose, si vous embrassez ce monde vous vous devez d'être un minimum conscient des devoirs et des droits que cela implique. Quant on est pirate, on aime la liberté,la luxure, la vie libre dans son intégralité; on devient lié à son bateau,à ses camarades et qu'à eux. Alors, oui, les options manichéennes de bien et de mal deviennent sans importance en face de cette engagement et on le ressent dans l'attitude même du pirate au quotidien.
Il y a,toutefois, des cas où vous,pirate, aurait besoin de vous rattacher à un code, ce code est là avant tout pour vous encadrer au sain de l'équipage.



I)L'organisation!

1)Notre structure.


Article 1: Le navire est le noyau essentiel de chaque pirate qui se respecte. Il est, pour le pirate, son foyer, sa famille, son territoire. Par conséquent toutes personnes qui s'engagent sur un navire devient un flibustier et s'engage intrinsèquement à défendre son navire,son équipage,son capitaine,quitte à mourir pour eux. Toutefois, si l'homme ou la femme décide de quitter son rafiot,il perd son statut de "pirate".

Article 2: Le Ronae est doté d'une hiérarchie, au sommet de laquelle trône le pacha, à savoir le Capitaine. Celui-ci a tout pouvoir pour mener son navire comme il l'entend ainsi que l'équipage qui le compose. Si un capitaine en place n'a plus la confiance de ses hommes, il peut être démis de ses fonctions par un acte de mutinerie. Si une majorité d'hommes suit la mutinerie, le capitaine en place devra abandonner sa fonction et redevenir simple homme d'équipage. S'ensuivra alors l'élection d'un nouveau capitaine parmi les membres dudit équipage.
Par contre, si la mutinerie échoue, les auteurs seront jugés pour désobéissance et acte de mutinerie infondé.

Article 2bis: Le Capitaine est épaulé dans sa tâche de commandement, par une équipe d'officiers qu'il aura soin de nommer lui-même pour leur attribuer les fonctions qu'il désire. Il peut aussi, parmi ces officiers, nommer un "Second", qui assurera son remplacement à la tête du navire en cas d'empêchement ou d'absence.
Le recrutement est réalisé parfois à l'aide d'épreuves auxquelles les candidats doivent se soumettre pour obtenir le titre d'officier. Ces épreuves sont à la discrétion du capitaine et de l'équipe des officiers déjà en place.

Article 3: chaque pirate doit obéissance à son capitaine et à ses officiers. Tout manquement est soumis à punition (voir articles 25 et 26)


Chapitre II: Le recrutement.

Article 4: Chaque capitaine est libre d'engager qui il désire. Si les officiers ont la confiance du capitaine, ils peuvent également assumer cette tâche. Les membres veterans disposent également d'un pouvoir de recrutement destiné à pallier l'absence du capitaine et des officiers.

Article 5: Tout nouveau membre d'équipage devient pirate le jour même de son engagement, sans distinction de race, de sexe ou d'appartenance politique ou religieuse. Tout nouveau pirate devra alors suivre les directives de ses officiers et Capitaine et devra se conformer à ce code, sous peine de sanctions pouvant aller jusqu'à la mort (voir article 25 et 26)

Article 6: Tout pirate nouvellement recruté aura l'obligation de subir une série de brimades, privations et autre tâches ingrates afin de prouver la valeur de son engagement au sein de la piraterie. Ces tâches sont déterminées par la capitaine, un officier, un corsaire ou, en leurs absences, par le membre de l'équipage le plus ancien.

Article 7: (à venir)




Titre II: Le statut du Pirate.


Chapitre I: les droits du pirate.

Article 8: Les pirates sont libres et égaux en droits, quels que soient leurs fonctions ou grades. Le code des pirates s'applique à tous, sans distinction aucune.

Article 9: Chaque pirate dispose du droit de porter les couleurs de la piraterie. Chaque pirate est libre de ses propos, agissements, religions, actions politiques et militaires, tant que cela ne contrevient pas aux intérêts de son navire et de la piraterie en général.

Article 10: Chaque pirate dispose d'un droit de vote en cas de mutinerie destinée à renverser le capitaine honni.

Article 11: Chaque pirate dispose du droit de boire, manger, forniquer, jouer et jouir de sa vie comme il l'entend.

Article 12: Chaque pirate dispose du droit de piller, voler, tuer, dueller, massacrer, torturer qui il le désire et quand il le désire, du moment qu'il ne porte pas atteinte aux intérêts d'un autre pirate ou d'un navire pirate.


chapitre II: Les devoirs du pirate.

Article 13: Chaque pirate est soumis à ce code, quel que soit son grade ou sa fonction.

Article 14: Chaque pirate doit obéissance à son capitaine et à ses officiers, sauf si désaccord trop profond qui mènera immanquablement vers une mutinerie.

Article 14bis: Tous les ordres donnés par le capitaine ou les officiers peuvent être discutés et débattus par les matelots, sauf lorsque la situation ne s'y prête pas, notamment en cours de combat.

Article 15: Chaque pirate se doit de défendre son navire ou tout membre d'équipage agressé par un individu n'étant pas membre de la piraterie.



Titre III: La justice pirate.


Chapitre I: Fonctionnement.


Article 16: Tout litige opposant un pirate à un non pirate se règle selon les desiderata du pirate concerné. Il a toute lattitude pour obtenir gain de cause, selon les procédés qu'il désire. Le pirate n'est soumis à aucune loi autre que celle de la piraterie, sauf accord express de celle-ci. Chaque pirate est ensuite libre de se conformer aux lois terrestres s'il le désire, du moment qu'il respecte en premier lieu le code des pirates.

Article 17: Tout litige opposant deux pirates se règle aux choix des parties en présence par un duel armé ou par une joute verbale, ou tout autre moyen choisi d'un commun accord par les parties en litige. Le duel est jugé par les pirates en présence qui déterminent le vainqueur. Ce dernier obtient immédiatement gain de cause, au détriment du perdant.

Article 18: Si les parties en présence ne parviennent pas à un accord sur le moyen de régler leur contentieux, il peut être fait appel au "Capitaine" du navire.

Article 19: Le jugement rendu par le "Capitaine" vaut règlement judiciaire. Si une des parties conteste ce jugement, elle peut faire appel au tribunal pirate.

Article 19bis: Tout pirate considérant être injustement lésé par un de ses comparses ou par un de ses officiers ou capitaine (sans remettre en cause la légitimité même de leur autorité) pourra saisir le tribunal pirate.


Chapitre II: le Tribunal pirate.

Article 20: le Tribunal pirate est au sommet de la pyramide judiciaire pirate. Il œuvre pour la défense de la piraterie en général et pour la défense des pirates en particulier.

Article 20bis: cette instance se réunit de manière exceptionnelle, en cas de litige entre un officier et un de ses subordonnés, sans remise en cause officielle de la légitimité de l'autorité dudit officier. Elle se réunit également lorsque le jugement rendu par un officier ou capitaine lors d'une tentative de médiation est remis en cause par une des deux parties.

Article 21: le tribunal pirate, en tant qu'autorité collégiale, est constitué de membres du navire qui doivent être impartiales. Il est présidé par un juge élu par l'ensemble des pirates et en place jusqu'à remise en question de son autorité par une majorité de pirates.

Article 22: le tribunal pirate statue par vote de tous ses membres. En cas d'égalité des suffrages, le juge dispose d'une voix prépondérante qui emporte la décision. La sentence est annoncée par le juge, au nom du tribunal.

Article 23: toute décison du tribunal pirate est ferme et définitive et prend effet dès sa notification aux parties en présence.

Article 24: Tout pirate a le droit de se faire accompagner de la personne de son choix pour l'aider dans la défense de ses intérêts.


Chapitre III: Les peines.

Article 25: les sanctions disciplinaires sont à la discrétion du capitaine ou de ses officiers.

Article 26: les condamnations par juge-médiateur ou par le Tribunal pirate sont à leur discrétion.




*
*   *
  

Etre pirate est un mode de vie avant tout autre chose, si vous embrassez ce monde vous vous devez d'être un minimum conscient des devoirs et des droits que cela implique. Quant on est pirate, on aime la liberté, la luxure, la vie libre dans son intégralité; on devient lié à son bateau,à ses camarades et qu'à eux. Alors, oui, les options manichéennes de bien et de mal deviennent sans importance en face de cette engagement et on le ressent dans l'attitude même du pirate au quotidien.

Il y a toutefois des cas où vous, pirate, aurez besoin de vous rattacher à un code, cette charte est là avant tout pour vous encadrer au sein de l'équipage.


*
*   *

"Ceci est la charte du Ronae. Elle s'applique à tous les membres de l'équipage, sans distinction de fonction ou de grade.

1- Le navire est pour le pirate son foyer, sa famille, son territoire. Les membres de l'équipage se doivent respect et assistance mutuels. Chaque pirate doit défendre son navire ou tout membre d'équipage agressé par un individu n'étant pas membre de l'équipage.

2- Chaque pirate est libre de ses propos, agissements, religions, actions politiques et militaires, tant que cela ne contrevient pas aux règles et aux intérêts de l'équipage, du navire, de la piraterie en général. Le pirate n'est soumis à aucune loi autre que celle de la flibuste. Chaque pirate est libre de se conformer aux lois terrestres s'il le désire, du moment qu'il respecte en premier lieu la charte de l'équipage.

3- Le capitaine et les officiers ont pour rôle de coordonner l'équipage et de veiller aux intérêts et à la sécurité du navire.

4- Tous les membres de l'équipage, après avoir pris connaissance et ratifié ces règles, disposent d'un droit de véto sur toutes les décisions prises à bord, sauf en cas d'urgence (manoeuvre, combat...) Si ce droit de véto est exercé, une réunion devra être organisée dans des délais raisonnables afin de faire voter l'équipage sur la décision contestée.

5- Qui ne dit mot consent: si personne ne s'est publiquement opposé à une décision, celle-ci est adoptée.

6- Cela n'est pas rétroactif: si une décision est adoptée par vote ou par consensus général (absence de veto), elle ne peut plus être revotée ou contestée par la suite, sauf si le contexte change radicalement. Ceci a pour but d'éviter de débattre continuellement des mêmes sujets. Une nouvelle recrue devra donc considérer comme acquis et accepter ce qu'elle trouve à son arrivée, mais disposera (après avoir pris connaissance de la charte) des mêmes droits que les autres membres de l'équipage sur toutes les décisions ultérieures.

7- La responsabilisation de l'équipage dans la prise de décision est à double tranchant. Toute infraction ou transgression sera considérée comme allant à l'encontre de la volonté et de l'intérêt communs, et traitée en conséquence.

8- Toute décision affectant les activités de l'ensemble de l'équipage sera placardée au grand mat afin de pouvoir être lue par tous, notamment ceux qui n'étaient pas à bord au moment de son adoption. Ceux qui ne savent pas lire pourront demander aux autres membres de l'équipage de le faire pour eux. Ainsi, prétendre ignorer les règles ne constituera pas une excuse valable en cas de transgression."

*
*   * 
 
 

_________________


Dernière édition par Ganta le Mar 2 Mar - 13:24 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 2 Sep - 11:41 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Melanox
Touriste

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2009
Messages: 10

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 13:25 (2009)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

J'ai plusieurs questions:

1)  Quel est le nombre des membres du Tribunal Pirate?
                                  
2)  Faut il un grade minimum pour faire partie du Tribunal, ou pour en être juge?

3)  Le Tribunal peut-il intervenir pour des affaires concernant le Capitaine?

4)  Existe-t'il  un tribunal par bateau pirate, ou est il commun à tous les pirates?

5)  Le Capitaine peut il faire partie du Tribunal?

6) Quelle est la position du Capitaine par rapport au Tribunal?

Voilà, j'espère avoir posé des questions intelligentes...
_________________
A tous les magiciens du verbe
et toutes les fileuses de paroles

A tous les meneurs de loups
et tous les chasseurs de chimères

Aux soleils noirs qui illuminent nos ombres
et aux baisers de sang qui déchirent nos nuit

Edouard Brasley


Revenir en haut
Ganta
Ancien Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 26 Juin 2009
Messages: 279

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 14:07 (2009)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

1)  Quel est le nombre des membres du Tribunal Pirate?
                                  
Ils seront six en comptant le juge, le juge est élu par l'ensemble des pirates au début de chaque mois:

Article 21: le tribunal pirate, en tant qu'autorité collégiale, est constitué de membres du navire qui doivent être impartiales. Il est présidé par un juge élu par l'ensemble des pirates et en place jusqu'à remise en question de son autorité par une majorité de pirates.

Les autres membres seront tirés au hasard à chaque procès.

 
2)  Faut il un grade minimum pour faire partie du Tribunal, ou pour en être juge?

Non, il est élu par les autres pirates donc tout le monde peut se présenter, de plus, l'état de juge ne donne aucun droit de plus dans la vie quotidienne du rafiot.

3)  Le Tribunal peut-il intervenir pour des affaires concernant le Capitaine?


Article 20bis: cette instance se réunit de manière exceptionnelle, en cas de litige entre un officier et un de ses subordonnés, sans remise en cause officielle de la légitimité de l'autorité dudit officier. Elle se réunit également lorsque le jugement rendu par un officier ou capitaine lors d'une tentative de médiation est remis en cause par une des deux parties.

Donc oui.


4)  Existe-t'il  un tribunal par bateau pirate, ou est il commun à tous les pirates?

Un tribunal par bateau pirate.

5)  Le Capitaine peut il faire partie du Tribunal?


Oui,s'il est élu comme juge où si son nom est tiré par le hasard au début du procès.

6) Quelle est la position du Capitaine par rapport au Tribunal?

Neutre et purement neutre,il n'a aucun pouvoir de décision plus grand que celui du tribunal. si tu préfères la décision du tribunal est la plus haute.

_________________


Dernière édition par Ganta le Mer 2 Sep - 15:13 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Melanox
Touriste

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juil 2009
Messages: 10

MessagePosté le: Mer 2 Sep - 14:43 (2009)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Ok, merci de tes éclaircissements
_________________
A tous les magiciens du verbe
et toutes les fileuses de paroles

A tous les meneurs de loups
et tous les chasseurs de chimères

Aux soleils noirs qui illuminent nos ombres
et aux baisers de sang qui déchirent nos nuit

Edouard Brasley


Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Mar 26 Jan - 13:10 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Suite à certains événements récents, je propose quelques ajouts à la charte, concernant les accords passés avec d'autres guildes ou groupes de joueurs. En l'état, ce ne sont que des suggestions.


- Les articles 9, 12 et 16 ne s'appliquent pas aux décisions régissant la "diplomatie" entre le Ronae et d'autres organisations ou institutions, qui doivent être respectées collectivement et en permanence par l'ensemble de l'équipage.


[Note du Joueur]La raison est simple: il est impossible d'avoir une politique cohérente si chacun peut faire ce qu'il veut dans son coin ensuite et transgresser les accords. Si on passe un accord avec une autre guilde et que des membres de l'équipage ne le respectent pas individuellement, plus personne ne se fiera à nous et on finira par se retrouver complètement isolés RP et HRP.

L'isolement RP ne me semble pas viable à long terme, car on risque de finir seuls contre tous, à se faire massacrer par nos ennemis tandis que les autres nous se contenteront de regarder avec indifférence sans lever le petit doigt, puisqu'on aura perdu leur confiance.
Or contrairement à une idée répandue, les pirates n'étaient pas seuls contre tous, et n'hésitaient pas à trouver des arrangements avec d'autres pirates, des contrebandiers, mais aussi pas mal de gens à terre quand c'était dans leur intérêt. Edward "Blackbeard" Teach envoyait même des parts de butin au gouverneur de Caroline du Nord en échange de sa protection non officielle et plus tard d'un pardon royal! Quant à Henry Morgan, il a si bien manoeuvré qu'il a même fini sa carrière en tant que... gouverneur de la Jamaïque! Bon, OK, beaucoup d'autres sont morts au combat ou au bout d'une corde. Ca ne marche pas à tous les coups Wink

L'isolement HRP est encore plus ennuyeux. En effet, si notre manque de fiabilité finit par inciter les gens à se détourner de nous, on ne fera plus que du RP dans notre coin. Or j'aimerais qu'on essaie progressivement de faire l'inverse, en ayant de plus en plus d'interactions avec les autres (ce qui ne nous empèchera pas d'avoir une part importante de notre RP centré sur le navire et les activités de l'équipage. [/NdJ]

- Les orientations diplomatiques de l'équipage peuvent faire l'objet de discussions et être soumises au vote du tribunal pirate ou de l'ensemble de l'équipage en cas de désaccord.

[NdJ]Simple question de légitimité: si une décision doit être appliquée collectivement, c'est parce qu'elle est l'émanation d'une volonté collective. C'est également le meilleur moyen de sanctionner quelqu'un qui n'aurait pas respecté un accord ou un traité, puisqu'il sera puni au nom de tout l'équipage. Par contre, qui ne dit mot consent: si personne n'a exprimé son désaccord et réclamé un vote, les choix sont tacitement considérés comme ceux de tout l'équipage. Pas pour empécher les gens de s'exprimer (puisqu'il suffit de contester pour remettre la décision aux votes) mais pour éviter de devoir voter cinquante fois par jour dès qu'il y a une décision à prendre![/NdJ]

- Si un membre d'une institution ou organisation ne respecte pas les termes d'un accord passé avec le Ronae, cela devra être rapporté aux officiers, qui prendront contact avec ses supérieurs. En cas d'alliance, de traité de paix ou de pacte de non-agression, il est interdit de provoquer ou réagir aux provocations, sauf cas de force majeure (si la sécurité d'un membre de l'équipage ou du navire lui-même est compromise).

_________________


Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Mer 27 Jan - 10:52 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Ganta m'ayant parlé il y a quelques temps d'une éventuelle refonte de la charte et ayant demandé un coup de main, je propose une première mouture.

[Edité car cette version n'est plus d'actualité]
_________________


Dernière édition par Leylee le Mar 2 Mar - 09:43 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Jeu 18 Fév - 10:59 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Je pensais proposer de voter la version de la charte que j'avais posté précédemment, mais après relecture je trouve la trouve inutilement compliquée. En effet, la quasi totalité des articles peuvent se résumer au quatre résolutions qui ont déjà été adoptées au cours de la réunion de la semaine dernière:
Citation:

- Tous les membres de l'équipage, après avoir pris connaissance et ratifié ces règles, disposent d'un droit de véto sur toutes les décisions prises à bord, sauf en cas d'urgence (manoeuvre, combat...) Si ce droit de véto est exercé, une réunion devra être organisée dans des délais raisonnables afin de faire voter l'équipage sur la décision contestée.

- Qui ne dit mot consent: si personne ne s'est publiquement opposé à une décision, celle-ci est adoptée.

- Cela n'est pas rétroactif: si une décision est adoptée par vote ou par consensus général (absence de veto), elle ne peut plus être revotée ou contestée par la suite, sauf si le contexte change radicalement. Ceci a pour but d'éviter de débattre continuellement des mêmes sujets. Une nouvelle recrue devra donc considérer comme acquis et accepter ce qu'elle trouve à son arrivée, mais disposera (après avoir pris connaissance de la charte) des mêmes droits que les autres membres de l'équipage sur toutes les décisions ultérieures.

- La responsabilisation de l'équipage dans la prise de décision est à double tranchant. En effet, toute infraction ou transgression sera désormais considérée comme allant à l'encontre de la volonté et de l'intérêt communs, et traitée en conséquence.


A eux seuls, ces quatre articles incluent déjà la  totalité de tous ceux précédemment proposés. La seule différence étant qu'on parle de "réunion" au lieu de "tribunal" (la belle affaire: il s'agit juste d'une question de vocabulaire!) Mais pour le reste, elles s'appliquent déjà à tous les cas de figure mentionnés: prise de décision (y compris concernant la diplomatie), règlement des litiges, sanctions, etc. Du coup, pourquoi faire plus compliqué alors qu'on a déjà tout?

Par conséquent, je propose simplement d'ajouter à ces quatre articles l'espèce de profession de foi qui définit l'identité de l'équipage en ouverture de la charte, et de finir sur une clause supplémentaire pour éviter que quiconque s'amuse à transgresser la charte ou les décisions prises à bord sous le prétexte facile qu'il "ne savait pas":


"Ceci est la charte du Ronae. Elle s'applique à tous les membres de l'équipage, sans distinction de fonction ou de grade.

1- Le navire est pour le pirate son foyer, sa famille, son territoire. Les membres de l'équipage se doivent respect et assistance mutuels. Chaque pirate doit défendre son navire ou tout membre d'équipage agressé par un individu n'étant pas membre de l'équipage.

2- Chaque pirate est libre de ses propos, agissements, religions, actions politiques et militaires, tant que cela ne contrevient pas aux règles et aux intérêts de l'équipage, du navire, de la piraterie en général. Le pirate n'est soumis à aucune loi autre que celle de la flibuste. Chaque pirate est libre de se conformer aux lois terrestres s'il le désire, du moment qu'il respecte en premier lieu la charte de l'équipage.

3- Le capitaine et les officiers ont pour rôle de coordonner l'équipage et de veiller aux intérêts et à la sécurité du navire.

4- Tous les membres de l'équipage, après avoir pris connaissance et ratifié ces règles, disposent d'un droit de véto sur toutes les décisions prises à bord, sauf en cas d'urgence (manoeuvre, combat...) Si ce droit de véto est exercé, une réunion devra être organisée dans des délais raisonnables afin de faire voter l'équipage sur la décision contestée.

5- Qui ne dit mot consent: si personne ne s'est publiquement opposé à une décision, celle-ci est adoptée.

6- Cela n'est pas rétroactif: si une décision est adoptée par vote ou par consensus général (absence de veto), elle ne peut plus être revotée ou contestée par la suite, sauf si le contexte change radicalement. Ceci a pour but d'éviter de débattre continuellement des mêmes sujets. Une nouvelle recrue devra donc considérer comme acquis et accepter ce qu'elle trouve à son arrivée, mais disposera (après avoir pris connaissance de la charte) des mêmes droits que les autres membres de l'équipage sur toutes les décisions ultérieures.

7- La responsabilisation de l'équipage dans la prise de décision est à double tranchant. Toute infraction ou transgression sera considérée comme allant à l'encontre de la volonté et de l'intérêt communs, et traitée en conséquence.


8- Toute décision affectant les activités de l'ensemble de l'équipage sera placardée au grand mat afin de pouvoir être lue par tous, notamment ceux qui n'étaient pas à bord au moment de son adoption. Ceux qui ne savent pas lire pourront demander aux autres membres de l'équipage de le faire pour eux. Ainsi, prétendre ignorer les règles ne constituera pas une excuse valable en cas de transgression.
"
_________________


Revenir en haut
Caiomhe
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2009
Messages: 226

MessagePosté le: Jeu 18 Fév - 13:50 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

J'adhère pleinement à cette nouvelle version !

Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Mar 2 Mar - 09:39 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Après une semaine de votation, la nouvelle charte du Ronae est adoptée. Il s'agit de la version déjà postée ci-dessus, mais je la remets ici: mieux vaut la voir trop que pas assez. Pour la peine, je cite l'intro de Ganta en ouverture.





*
*   *
 

Etre pirate est un mode de vie avant tout autre chose, si vous embrassez ce monde vous vous devez d'être un minimum conscient des devoirs et des droits que cela implique. Quant on est pirate, on aime la liberté, la luxure, la vie libre dans son intégralité; on devient lié à son bateau,à ses camarades et qu'à eux. Alors, oui, les options manichéennes de bien et de mal deviennent sans importance en face de cette engagement et on le ressent dans l'attitude même du pirate au quotidien.

Il y a toutefois des cas où vous, pirate, aurez besoin de vous rattacher à un code, cette charte est là avant tout pour vous encadrer au sein de l'équipage.


*
*   *

"Ceci est la charte du Ronae. Elle s'applique à tous les membres de l'équipage, sans distinction de fonction ou de grade.

1- Le navire est pour le pirate son foyer, sa famille, son territoire. Les membres de l'équipage se doivent respect et assistance mutuels. Chaque pirate doit défendre son navire ou tout membre d'équipage agressé par un individu n'étant pas membre de l'équipage.

2- Chaque pirate est libre de ses propos, agissements, religions, actions politiques et militaires, tant que cela ne contrevient pas aux règles et aux intérêts de l'équipage, du navire, de la piraterie en général. Le pirate n'est soumis à aucune loi autre que celle de la flibuste. Chaque pirate est libre de se conformer aux lois terrestres s'il le désire, du moment qu'il respecte en premier lieu la charte de l'équipage.

3- Le capitaine et les officiers ont pour rôle de coordonner l'équipage et de veiller aux intérêts et à la sécurité du navire.

4- Tous les membres de l'équipage, après avoir pris connaissance et ratifié ces règles, disposent d'un droit de véto sur toutes les décisions prises à bord, sauf en cas d'urgence (manoeuvre, combat...) Si ce droit de véto est exercé, une réunion devra être organisée dans des délais raisonnables afin de faire voter l'équipage sur la décision contestée.

5- Qui ne dit mot consent: si personne ne s'est publiquement opposé à une décision, celle-ci est adoptée.

6- Cela n'est pas rétroactif: si une décision est adoptée par vote ou par consensus général (absence de veto), elle ne peut plus être revotée ou contestée par la suite, sauf si le contexte change radicalement. Ceci a pour but d'éviter de débattre continuellement des mêmes sujets. Une nouvelle recrue devra donc considérer comme acquis et accepter ce qu'elle trouve à son arrivée, mais disposera (après avoir pris connaissance de la charte) des mêmes droits que les autres membres de l'équipage sur toutes les décisions ultérieures.

7- La responsabilisation de l'équipage dans la prise de décision est à double tranchant. Toute infraction ou transgression sera considérée comme allant à l'encontre de la volonté et de l'intérêt communs, et traitée en conséquence.

8- Toute décision affectant les activités de l'ensemble de l'équipage sera placardée au grand mat afin de pouvoir être lue par tous, notamment ceux qui n'étaient pas à bord au moment de son adoption. Ceux qui ne savent pas lire pourront demander aux autres membres de l'équipage de le faire pour eux. Ainsi, prétendre ignorer les règles ne constituera pas une excuse valable en cas de transgression."

*
*   *
 
 
 

_________________


Revenir en haut
devilend
Touriste

Hors ligne

Inscrit le: 21 Mar 2010
Messages: 6
Localisation: ?

MessagePosté le: Mar 23 Mar - 17:38 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Bon règlement !
J'adhère également !
_________________
A day, A year, An End, Devilend...


Revenir en haut
Alawnn
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 28
Localisation: en mer

MessagePosté le: Ven 2 Avr - 19:04 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Comme tout bon mousse : j'adhère !
_________________
Il y a trois sortes d'hommes: les vivants, les morts, et ceux qui vont sur la mer. Aristote


Revenir en haut
Kerymgorn
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2010
Messages: 6
Localisation: Kalimdor

MessagePosté le: Ven 16 Avr - 11:42 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

*Trempe la patte de son louveteau dans une encre rouge et l'appose sur le parchemin en guise de signature* Vala, c'est fait !

Revenir en haut
Sarnog
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 29 Avr 2010
Messages: 10

MessagePosté le: Jeu 29 Avr - 20:06 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

*écrit maladroitement son nom en orc, et ajoute dessous un dessin évoquant vaguement un oiseau d'un trait plus habile*

Revenir en haut
Tokoroth
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2010
Messages: 2
Localisation: Bastia

MessagePosté le: Sam 1 Mai - 18:38 (2010)    Sujet du message: Le Code Pirate. Répondre en citant

Euh..j'adhère, mec ! Mais je tape hein ?

Revenir en haut
Sigirith
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2010
Messages: 1

MessagePosté le: Jeu 6 Mai - 21:33 (2010)    Sujet du message: Adheration... Répondre en citant

Ben...j'adhere !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:23 (2017)    Sujet du message: Le Code Pirate.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Chartes diverses... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.