Le Ronae Index du Forum Le Ronae
Bienvenue sur l'un des seul rafiot pirate d'Cabestan!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[BG] Un nouveau toit, mec...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:08 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

L'emplacement que lui avait indiqué Leylee allait s'avérer rapidement beaucoup trop étroit pour la quantité de caisses et sacs remplis à raz-la-gueule qu'il venait de ramener de l'auberge. Après tout, peut être pouvait-il encore en laisser quelques unes enfouies sous le sable de l'ile, sur laquelle il avait élu domicile quelques jours ?
Toujours est-il qu'on l'avait regardé avec quelques sourires...
La dernière caisse en place, déposée sur les autres et harnachée comme venait de lui apprendre Noriana, le troll remonta sur le pont. Il enviait l'elfe de son emplacement, au niveau des écoutilles des canons... Au moins, elle pouvait respirer l'air du large, et Tzanga sentait qu'il allait rapidement se mordre les doigts d'avoir franchi le cap... Rester enfermé entre quatre planches de bois, ce n'était pas forcément la meilleure idée qu'il avait pu avoir ces derniers jours. Quoique... A choisir entre ça et dormir sur le sable, sous un baraquement... Au moins, il ne se demanderait pas avant de s'endormir ce qu'il allait retrouver comme voisins au réveil...

Il observait avec attention les quelques manœuvres effectuées à terre. Vérification des amarres, entretient du rafiot... Autant de tâches auxquelles il allait falloir qu'il se familiarise.

Le soleil commençait à effleurer les plus hauts sommets, et le froid allait tomber rapidement sur les terres arides. Au moins la mer leur apporterait un peu de sa chaleur...

Un grognement sourd à terre. Le troll se releva d'un bond, puis courut en direction de la plage, franchissant d'un bond le bastingage.
Le félin était aux prises avec l'une de ces espèces de crabes semi-intelligents, qui hantaient les rivages des Tarides. L'arc en main, Tzanga décocha une première flèche dans la précipitation, puis se cala sur ses deux jambes, retenant sa respiration... Le second trait siffla, perçant l'air pour aller se ficher dans la face de la bestiole, qui s'écroula en hurlant. Le tigre lui lacéra alors la poitrine, jusqu'à ce qu'aucun spasme ne vienne continuer à secouer la carcasse sanguinolente.
Remettant l'arc au dos, Tzanga sortit de son étui un couteau courbe, taillé dans un os ou une écaille. Après avoir rapidement tracé en l'air quelques signes, il plongea le couteau dans la carcasse, décollant la chitine épaisse qui servait d'armure à la bête. Il atteignit les organes vitaux, et en sortit le coeur, qu'il porta devant ses yeux... Il ne palpitait plus. Il pencha alors la tête en arrière, portant le coeur sanglant au dessus de sa bouche, et le pressa comme un vulgaire fruit, dont il but le liquide chaud qui s'en écoulait maintenant... Puis il jeta la chair en direction du félin...
Tzanga secoua la tête... Il n'avait pu voler la force du makruka. Ce n'était pas si grave en soi...
Ces bestioles là n'offraient rien d'autre qui ne soit utile. Pas de cuir, pas d'écailles, pas de viande agréable au gout. Il laissa donc la carcasse aux bons soins des charognards, avant de revenir vers le navire, lentement, les pieds dans l'eau chaude et salée. Sur le pont, il sentait un regard posé sur lui, mais il ne pouvait dire qui, ni quelle était sa réaction s'il avait observé l'issue du combat. Et puis après ?

Shinda venait de se frotter à ses jambes. Elle sentait son heure approcher, plus que jamais.
Et plus que jamais, le troll sentait la peur s'immiscer dans l'esprit du tigre.

Il s'arrêta, et comme il le faisait si souvent, prit la gueule du félin entre ses mains, et posa son front contre celui de l'animal. Leurs pensées étaient liées, c'était indéniable.
Loin du rapport de force que l'on voit souvent entre le maitre et son animal...
Et ils seraient liés pour le reste de leur existence, lorsque le moment sera venu...

Tzanga remonta à bord, suivi de son tigre. Il s'installa tant bien que mal entre les canons à l'avant, s'emmitouflant dans une peau épaisse, Shinda postée à ses pieds, couchée mais les sens en alerte...


"Allez dowmiw, j'pwend la gawde avec Shinda... Pewsonn' mont'wa à bowd, suw..."


Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:08 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Lun 22 Fév - 16:59 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Une famille... Il avait comparé l'équipage à une famille, lorsqu'il avait essayé de faire ouvrir les yeux à p'tite chef, perchés sur une corde, à quinze mètres du pont...
Quelle étrange idée, quelle mouche l'avait piquée lorsqu'il s'était engagé à faire partie de cet équipage ? Il présentait pourtant nombre des avantages dont il avait besoin, un moyen rapide d'effacer ses traces après les choses qu'il avait surprises, échangées entre d'étranges conspirateurs...
La peur, il la ressentait souvent. Lorsque la proie était trop puissante pour lui. Lorsque son loa venait réclamer son du. Pourtant, elle était différente. Il en connaissait la source. Il en jaugeait la puissance. Alors que là, il ne savait à quoi il avait à faire.
Sur un navire, il savait se retrouver au plus près de son loa...

Alors qu'il ruminait, sous son air toujours aussi affable, ces pensées, le troll sortait d'un sac en cuir usé une étrange pierre plate, d'un demi pas de côté et une main d'épaisseur. Il la déposa précieusement dans le coin obscur de l'emplacement qu'on lui avait attribué, quelques heures plus tôt... La surface de la pierre était marquée d'étranges entailles rectilignes et profondes, et les marques brunâtres qui en tâchaient la surface ne laissaient planer aucun doute sur leur provenance... Sur la pierre, il déposa une coupelle de métal, d'où une forte odeur d'encens froids s'échappait encore.
Il recouvrit le tout d'une peau tannée, aussi usée que le reste, rendant cet autel invisible au milieu de son fatras.

Puis, avec ses gestes lents, il quitta le pagne ornementé qu'il portait souvent, pour revêtir un pantalon de cuir huilé, avant de passer au dos son arc, et de s'emparer d'un carquois...

Ses corvées étaient terminées, il pouvait se mettre en chasse, à terre...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Jeu 25 Mar - 11:45 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Sifflement aigu... douleur intense... plénitude... Trois sensations qui résumaient les derniers instants du garde, lorsque la flèche acérée lui perça un trou de sa pointe effilée, juste à la base de l'oreille, pour ressortir au même endroit, sous l'autre...
Dans un léger bruit de froissement métallique, la sentinelle s'écroula sur elle-même, manquant un instant de basculer des créneaux.

A l'extérieur, aucun bruit. Derrière un épais couvert, un troll, les yeux fermés, semblait concentré. Étrange posture que la sienne, arc en main, flèche dans l'autre, mais pourtant debout et immobile, et aveugle... Du moins, en apparence... Quelques secondes dans cette position, puis il s'accroupit, ouvrit les yeux, et murmura...


- Ca bouj' pas, t'peux donnew l'assaut...

- Toi, tu bouges pas le troll... Fais pas l'idiot, et t'auras ta gamelle ce soir... lâcha brusquement l'orc embusqué à quelques centimètres à peine...

D'un geste, ce dernier déclencha l'assaut. Des ombres massives se faufilèrent sans un bruit jusqu'à la porte du petit bastion humain, talonnées de près par deux formes bien plus chétives. Quelques secondes à peine furent nécessaires aux deux petits êtres pour mettre en place le contenu de leur sac à dos, avant de venir se réfugier contre un contrefort, avec les autres... L'un d'eux alluma une mèche à l'aide d'un petit briquet, et les étincelles se mirent à courir vers les deux paquets oblongs...

L'explosion qui éventra les portes secoua une grande partie du fortin, quelques pierres s'abattirent dans la cour, un toit déjà fatigué s'en écroula sur un groupe de soldats au repos dans leur chambrée.

L'assaut qui s'en suivit fut bref. Et sanglant. Sans aucune pitié, les orcs tranchèrent les gorges, coupèrent les têtes. Soldats, femmes, enfants, personne ne fut épargné. C'était à ce prix que la guerre contre Hurlevent devait être gagnée.

Derrière son abri, le troll n'avait pas bougé. Et pour cause, les chaines à sa jambe, enroulées autour du tronc de l'arbre contre lequel il se tenait, ne lui donnaient que quelques mètres de liberté, à peine... A peine plus de quelques minutes après l'explosion, l'orc massif revint auprès du troll... D'un geste rapide et silencieux, il ouvrit le cadenas, libérant la jambe, et abandonna la chaine autour de l'arbre... La petite troupe, composée d'une vingtaine de guerriers de l'ombre, regagna rapidement les loups parqués au bord de la rivière. Dans moins d'une heure, ils seraient de retour dans leur campement, au cœur de la jungle du sud.

Le troll se trouva une nouvelle fois parqué comme une bête, dans un enclos où les loups disputaient leurs rations aux prisonniers. Son clan avait eu le malheur de se dresser contre l'avancée de la troupe, et il n'en restait que quelques uns maintenant, disséminés dans la jungle, ou, comme Tzanga, considérés comme précieux et maintenus captifs... Deux énormes bracelets de fer enchâssaient pour l'un la cheville, pour l'autre le poignet du troll. L'orc massif s'approcha du troll, et déposa devant lui une marmite de fer, de laquelle dépassait une main humaine. Il en souleva le couvercle, pour laisser apparaitre, au milieu d'un bouillon d'eau claire, un avant bras presque complet...


- Tiens, l'mangeur d'hommes, v'la ton repas, tu l'as mérité !

Puis, laissant la marmitte, il sortit de l'enclos, son rire gras se perdant dans la jungle endormie.

Du chef de corps, l'on ne retrouva pas l'assassin. Attaché à un arbre alors qu'il avait du sortir du camp pour faire quelque besoin, sa tête avait été déposée, sur une pique, juste en face de son corps lardé de autres blessures que l'on aurait pu croire avoir été commises par une bête aux défenses acérées. La façon dont la tête avait été détachée du corps faisait frissonner les valeureux orcs qui l'avaient découvert ainsi : comme découpée à coups de dents...
Du troll, l'on ne retrouva qu'une main, elle aussi découpée à coups de dents... Et le bracelet qui pendait, toujours attaché au mur de l'enclos... L'un des loups de monte, parqué juste à côté, finissait de mâchouiller un os double long...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Mar 30 Mar - 09:09 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Portés par le vent doux, les rythmes lancinants des tambours venaient se perdre au plus profond de la jungle.
Il faisait chaud, et humide, comme chaque jour de la saison précédent les grandes pluies. Le soleil dardait de ses derniers rayons la mer anormalement calme, s'effaçant paresseusement à l'horizon.
Les chants lents et rauques des trolls venaient se mêler avec une certaine harmonie au ronronnement des chutes d'eau, emplissant la crique d'une ambiance étrange.

Sur les rochers, une douzaine de trolls dansaient et chantaient en rythme. Ils tournaient doucement autour d'un grand feu, au centre duquel se tenait un poteau de bois gravé. Ils portaient tous un masque de bois, aux couleurs bleutés ou vertes, des pagnes de même couleurs, et autour du cou, aux mains ou aux poignets, des colliers, bracelets, breloques faits de coquillages et de cuirs. Accroupis, proches du cercle, trois trolls vêtus comme leurs congénères frappaient doucement sur des tambours, dont l'un était aussi grand que son percussionniste.

Leur chant était doux, et calme, comme calqué sur l'environnement, ne venant ni le brusquer, ni le déranger, mais au contraire, ne faisant qu'un avec lui.

Un troll, qui se tenait à l'écart, ne portant pas de masque, s'approcha du cercle de danse. Il portait, à bout de bras, une grande panière dans laquelle étaient disposés poissons, algues, fruits de mers, coraux, coquillages, et une calebasse coupée en deux contenant de l'eau. Le troll se rapprocha lentement, se laissant guider par les chants et les rythmes des percussions. Le cercle de danse s'ouvrit, et il le traversa pendant que les trolls dansaient maintenant tout autour de lui. Parvenu devant le feu, il leva les bras au ciel, tourné vers l'immensité de l'océan, avant de se mettre à crier :


Mamui Ata ! Accepte mes présents ! Tout comme mes frères, mes pères et mes ancêtres, accordes moi tes faveurs ! Tu n'auras pas à le regretter !

Les tambours s'étaient tus, tout comme les chants. Chaque tête était tournée vers l'immensité de l'océan, silencieuse...

Le clapotis eut du mal à recouvrir le ronronnement des chutes d'eau. Mais le voile d'huile commençait à se briser, et de minuscules vaguelettes, l'océan commença à être agité de creux qui bientôt rendraient toute navigation côtière suicidaire. Un éclair zébra le ciel, et la première tempête tropicale s'annonçait maintenant, le claquement de tonnerre porté par le vent marin. Les tambours se firent entendre à nouveau, mais sur un rythme bien plus rapide. Les danseurs reprirent leur ronde au nouveau rythme, autour du troll portant toujours son panier à bout de bras. Ce dernier s'avança sur la saillie rocheuse, puis, après avoir puisé un poisson dans le panier et avoir croqué dedans, lança le tout vers la mer, en contrebas, avant de se joindre aux danseurs.

Ce troll tournait maintenant à vive allure, se laissait porter par les rythmes rapides des chants et des danses, tournant, virevoltant, à s'en vider de toute ses forces. A mesure que l'orage approchait et gagnait en intensité, les chants et les danses se faisaient rapides et forts. A son paroxysme, les trolls semblaient insensibles à toute fatigue, toute douleur. Leurs chorégraphies mêlaient pas de danse, acrobaties et mouvements de combats.

Puis, aussi vite qu'il était arrivé, l'orage cessa, et les nuages disparurent. La mer ne redevint jamais aussi calme qu'elle l'avait été en début de soirée, mais elle s'était tue aussi.
Le rythme des tambours s'était aussi brusquement ralentit.
Les trolls, exténués, gardaient maintenant leurs dernières forces, et commencèrent à se dévêtir. Ôtant masques et robes, nus et ne conservant que les bracelets, colliers ou colifichets, il s'approchèrent de la saillie rocheuse d'où le jeune initié avait jeté les offrandes. Il était devant, observant le vide, et l'océan désormais silencieux, où venaient se jeter les eaux des montagnes. Le troll plissa les yeux, son regard tourné vers l'horizon, puis il se jeta dans le vide, suivi de très près par les danseurs et percussionnistes.

La communion avec leur loa était désormais totale...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Mer 31 Mar - 18:05 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Sang, fureur...

Les animaux s'étaient tus, laissant place aux hurlements des combattants.
Féroces, sans pitié, les deux camps s'affrontaient dans un combat d'usure maintenant.


Calme, sérénité...

C'est ainsi que les choses avaient commencées. Le village, bercé par les chuchotis de la nuit tropicale, n'allait pas tarder à s'animer d'une vie simple. Des raptors alignés dans leurs enclos, aux filets de pêche qui allaient bientôt participer à la moisson quotidienne, chaque chose avait sa place.
Et la première flèche avait sifflé, la poix l'enduisant venant frapper la toiture d'une hutte, avant d'y mettre le feu, lentement mais surement.
Ce sifflement, personne ne l'avait entendu, pas même les raptors encore endormis.


Agitation, inquiétude...

En criant, celui qui dormait à l'abri de la hutte au toit maintenant embrasé, sortit pour aller chercher de l'eau. Sa famille le suivait, la mère portant dans ses bras les enfants trop jeunes pour s'échapper seuls du piège.
Des têtes apparaissaient maintenant dans l'ouverture des huttes voisines, regards qui s'emplissaient d'inquiétude et poussaient ceux qui les portaient à se ruer sur des seaux pour les remplir d'eau de mer.
Ces cris d'alerte au feu couvrirent les sifflements de la nouvelle volée de flèches qui s'abattit sur les toitures, poussant les villageois à tous se rassembler sur la plage. Les enfants, les faibles restaient en cercle, pendant que les forts multipliaient les allées et venues pour combattre un incendie toujours grandissant.

Précision, rapidité...

L'attaque des raptors fut foudroyante. Couplée à une nouvelle volée de flèches, elle décima complètement la population faible, chaque coup faisant mouche ou presque, et les rares chanceux qui échappaient aux pointes d'obsidienne, se trouvant déchiquetés par les mâchoires puissantes des rois de la jungle.
Les forts, ceux qui luttaient contre l'incendie, ne se rendirent compte de ce qu'il se passait sur la plage, que trop tard. C'était désormais leur tour d'être pris pour cible par les archers et les bêtes pas si sauvages que ça.


Sang, fureur...

Les trolls se battaient avec la rage du désespoir. Mais leurs opposants, trolls également, étaient animés par la haine et la vengeance.
Ainsi en était-il de ces luttes fratricides au nom d'un dieu. La religion du dieu sanglant avait fait de nombreuses victimes dans les jungles profondes, les rites de ses fidèles pris de nombreuses âmes.
Mais ceux qui avaient réussi à s'échapper d'une expédition visant à ramener des victimes à sacrifier sur les autels de pierre, comptaient maintenant prendre leur revanche.
Frère, sœur, parent, leur sang avait rougi les stèles à la gloire du dieu sanglant. Désormais, c'était celui de ses fidèles qui devait à son tour gorger la terre, jusqu'à plus soif.


Calme, sérénité...

Les clameurs des combats s'étaient tues. Dans les yeux des vainqueurs, nulle allégresse, nulle manifestation d'une quelconque satisfaction.
Pour quelques temps, minutes, heures, jours, leur soif de vengeance était apaisée.
Au centre du village, tout près de l'autel du dieu sanglant, son effigie de pierre venait de choir, se brisant sous l'impact avec le sol.
Une pique fut dressée à sa place, et la tête du prêtre officiant aux cérémonies plantée dessus, en avertissement.
Au sol, des vévés furent tracés, avec le sang des assaillants tombés au cours de l'assaut. Leurs corps seraient jetés aux flammes, leurs esprits rejoignant des terres plus accueillantes sous la protection des dessins tracés dans la terre.


Sang, fureur...

Cette nuit là, dans la jungle, ce village côtier n'avait pas été seul objet du courroux des ennemis du dieu sanglant. Des incendies, il s'en était compté une dizaine, répartis sur les confins de la zone d'influence de ces tribus sanguinaires, comme un avertissement destiné au dieu sanglant lui-même.
L'espoir secret que ces actes pousseraient les tribus à se tourner vers la cité de Zul Gurub avait poussé les trolls révoltés à passer à l'action.
Un peu.


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Mer 5 Mai - 17:15 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

La morsure du froid le fit frissonner.
Et pourtant, lentement, le troll aux tresses rouges s'enfonçait toujours plus avant dans l'eau glacée, les bras en l'air, paumes des mains tournées vers le ciel.
Il avait de l'eau jusqu'à la ceinture.
De ses lèvres, un très faible chant, court mais chanté en boucle, se perdait dans le murmure du ressac.
Nul n'aurait pu deviner ce qu'il avait à l'esprit, et le badaud qui l'aurait alors vu n'aurait pas imaginé pire acte pour mettre un terme à sa vie.
Car la mer du Norfendre était réputée pour ne laisser que peu de chances aux fous ou aux malchanceux qui se perdaient dans ses eaux. Si les bêtes sauvages, requins ou autres rois des profondeurs, ne les happaient pas, le froid mordant, les éclats de glace coupants comme le meilleur acier, leur déchireraient chair et esprit.
L'un de ces éclats vint frotter le flanc du troll, y laissant une coupure nette qui commença à saigner.
Les yeux fermés, il n'avait pas cessé ses pas, et l'eau commençait à diluer, puis éloigner le liquide épais. Bientôt, attiré par le gout du sang, un requin se mit à décrire des cercles à chaque tour plus proche... Puis le puissant prédateur se mit en position, prêt à fondre sur sa proie, gueule remplie de dents ouverte. Sa queue se mit à battre rapidement, le propulsant droit sur le troll, qui n'avait cessé de chanter.
Comme mû par un instinct contre nature, le prédateur frôla sa proie, s'en éloigna avant de se remettre en position, incrédule.
Nouveau battement de queue, nouveau bond en avant gueule ouverte, et une nouvelle fois, il rata sa cible.
Qui peut se targuer de comprendre un esprit animal ? Quoi qu'il en soit, le prédateur fit une troisième tentative, mais avant de s'élancer, il eut un soubresaut, et tel une bête que l'on châtie, fit demi-tour avant de disparaitre dans les profondeurs...

Le troll avait de l'eau jusqu'au menton. Il n'avait toujours pas ouvert les yeux, et s'était tu.

Il ouvrit les yeux, les mains toujours levées vers le ciel...


- Pouwquoi ?

Le murmure du ressac, dans son dos, fut sa seule réponse.
Le troll baissa alors les mains, puis se mit à nager vers la rive. Lorsqu'il sortit de l'eau, il se dirigea vers un feu presque éteint, et y jeta un peu de bois sec pour le raviver.
Des provisions fraiches, poisson, fruits, présentes dans un petit sac à côté de vêtements de cuir, semblaient l'attendre. Il s'en saisit, et plutôt que de croquer dedans, le jeta de toutes ses forces vers la mer. Puis il s'empara d'un poisson, qu'il jeta lui dans le feu, avant de refermer son sac, et de passer les vêtements sur son dos.

A quelques mètres, un raptor finissait tranquillement de dépecer un dindon qu'il venait de capturer. A l'approche du troll, il présenta son échine, et se laissa grimper sur le dos.

La cité construite par les réprouvés sur la côte ne plaisait pas au troll. Il n'avait aucune confiance en eux, et se méfiait de tous comme de la peste.
Il grimpa, le raptor à quelques pas derrière lui, les nombreuses marches menant à la plateforme d'où les gobelins assuraient la montée ou la descente des passagers de leurs machines volantes.
Après s'être acquité d'un billet, il alla s'asseoir sur la ballustre, non loin de la proue.

Il n'avait décroché mot depuis son entrée en ville, et ses yeux fixaient l'horizon...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Lun 7 Juin - 16:02 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Clapotis des vagues sur la berge...

Loin des cris des combats qui opposent les forces non-mortes à celles de l'Alliance pour le contrôle de la côte est, l'eau glaciale de l'océan vient se briser, encore et encore, sur les rochers acérés...
La côte est déchirée, dents de pierres coupantes comme des rasoirs, fléau des navires portés contre la côte par les courants ou de mauvaises manœuvres. Le territoire des forces naturelles de l'océan...

Percée dans la falaise, à plusieurs dizaines de mètres au dessus des vagues, une grotte peu profonde, faiblement éclairée par un feu de camp mourant...

Il repose, allongé sur une paillasse sale et humide. Son corps est marqué, plus que de raison. N'importe quelle autre race aurait certainement succombé aux blessures, mais la faculté de régénération des trolls en faisait des êtres hors du commun... Son pagne, ses cheveux sont détrempés. Autour de lui, une myriade de colifichets, coquillages, bougies désormais bien incapables d'être à nouveau enflammées, restes de nourriture, poissons, et même quelques babioles en métaux précieux, comme autant d'offrandes abandonnées... Une pierre plate, peinte de symboles obscurs, faisait office d'autel à ces biens précieux aux yeux du troll, et de son loa racine...

La forme allongée s'agite lentement. Comme mue par des gestes répétés encore et encore, elle accomplit quelques ablutions dans la mare d'eau de l'entrée de la caverne, puis entreprend son rituel...
Plusieurs heures, il chante, dodelinant doucement de la tête, dansant sans réelle force, les membres affaiblis par ces journées de jeune...

Dans son esprit, la réalité des raisons de cet isolement s'étaient depuis longtemps mélangée avec ses propres fantasmes... Il se souvient pourtant, comme si cela venait d'avoir eu lieu, de la vision qui l'a poussé à quitter le navire sans un mot, quelques semaines auparavant, alors qu'il croisait au large de ces côtes...
Le serpent ailé, torturé par les affres d'une mort sans cesse renouvelée, l'a choisi... Mais les loas sont jaloux... Et les rites qu'il a accomplis, bien longtemps auparavant, suivant la tradition de sa tribu, ont scellé le lien qui l'unit à Mamui Ata...

Pourtant, il est attiré par la souffrance du serpent ailé. Son enfer est sien... Alors qu'il verse une dernière offrande sur la pierre, le troll regarde l'horizon, là où l'eau et le ciel ne font plus qu'un...
Puis, écartant les bras, il se laisse basculer en avant, droit vers les récifs en dessous... Le silence des profondeurs n'aurait pas du l'entourer, alors que les vagues gagnent en intensité avec la marée, pour venir maintenant se fracasser contre les rochers. Son corps aurait du être déchiré, lacéré, broyé par la force des éléments... Et pourtant, à peine ses poumons parviennent à se remplir d'un air nécessaire à sa survie, que seules quelques coupures viennent désormais s'ajouter à celles de la veille... Mamui Ata n'a pas encore décidé qu'il était temps pour elle de s'en séparer...

Son corps git, à plat ventre, sur les rochers en contrebas. Dans la grotte, sous l'effet du vent portant les embruns matinaux, le feu de camp vient de s'éteindre...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Ven 11 Juin - 16:44 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

D'un pied, le troll recouvre ce qu'il reste de cendres dans le feu maintenant éteint. L'humidité ambiante aidant, les dernière fumeroles disparaissent.

De ses bras, ses jambes, son torse, s'écoule encore un peu de sang, dont le mélange à l'eau salée provoque une douleur peu importante mais lancinante, vrillant l'esprit et le maintenant éveillé.

Du bout des doigts, il ramasse une pierre ronde, aux contours ornés de glyphes. Il la tient dans le creux de la main, son pouce vient courir sur les dessins. Une faible lueur irisée entoure la pierre, puis court le long du bras, jusqu'à venir couvrir le corps replié tout entier...

... le tigre piste sa proie, tapi dans l'ombre d'un buisson. Le coureur n'a aucune chance devant les puissantes mâchoires qui, dans quelques secondes à peine, vont s'abattre sur sa gorge, et encore moins devant les longues griffes qui, en même temps, lui lacèreront le ventre. Ce coureur est un animal mort, mais il ne le sait pas encore, ainsi en est la terrible loi régissant le règne animal... Mais soudain, les oreilles du fauve se dressent, son instinct le fait hésiter, et le bruit provoqué par un huran fait fuir le coureur. Sans un bruit, Shinda se glisse d'ombre en ombre, et s'approche du village à l'activité soutenue.

Marins en goguette, marchands de tous horizons, brigands, visiteurs, passagers en attente d'une correspondance, diverses et nombreuses sont les origines de ceux qui passent par Cabestan. Ce n'est qui plus est certainement pas la place d'un animal sauvage. Mais Shinda ne se préoccupe pas de ce genre de considérations. Son instinct l'a menée jusque là, et son esprit frétille.

Le félin longe la taverne, à l'abri des regards. Puis, toujours sans bruit, il s'approche de la forme allongée. Le brusque changement de climat a anéanti les dernières forces qu'il lui restait. De sa langue, le félin nettoie les plaies, une à une, avec une patience incroyable. Le goût du sang aurait du pousser le tigre à mordre à pleine gueule, mais le lien qui l'unissait au troll était visiblement plus fort.
Puis le tigre vient se rouler autour du corps, les yeux fermés, les oreilles dressées.
L'inconscient qui aurait l'idée saugrenue d'essayer de dépouiller ou même de s'approcher trop près, risque d'avoir une surprise de l'ordre de quelques centaines de livres à gérer...

La poitrine du troll se soulève doucement, puis s'affaisse à nouveau. Si ce n'étaient les plaies à peine refermées, l'air famélique et le teint blafard qu'il donne en spectacle, l'on pourrait croire à une simple sieste à l'abri des regards indiscrets...


Revenir en haut
MSN
Tzanga
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2010
Messages: 106

MessagePosté le: Jeu 7 Oct - 11:12 (2010)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec... Répondre en citant

Trois mois... cela faisait au moins trois mois qu'il n'avait pas foulé les planches du pont.

Encore faible, engourdi, le troll avait quitté son coin de coque pour remonter à l'air libre.
Si ce n'était la position du soleil dans le ciel, la végétation, les fleurs passées, il jurerait qu'on lui a raconté quelques bobard sur le temps passé loin du navire...

Dans sa mémoire, c'était hier, qu'il avait quitté le navire une nuit, sans rien dire, pour retourner aux sources de ses croyances. Mettre les choses au clair, avec les loas, n'était pas chose aisée. Surtout quand ils risquaient de se sentir trahis. Et pourtant, plus il attendait, plus le mal devenait profond...

Les ruines étaient désormais envahies par des nagas. En l'absence des trolls, ils s'étaient appropriés les lieux, vestiges ultimes d'une civilisation mourante. Se frayant un chemin, le troll s'agenouilla devant la fontaine. La végétation l'avait envahie, et des pierres, des boues la bouchaient en partie.
Quelques heures lui furent nécessaires pour la dégager, avant de pouvoir contempler le filet d'eau s'écouler, claire et limpide...

Le troll ouvrit ses sacs, remplis d'offrandes. Une à une, en chantant les louanges à son loa séculaire, il les déposa sur la pierre. Puis, au creux de ses mains, il recueillit un peu d'eau, qu'il porta à sa bouche...


Tu dois renaitre... Telle sera ta punition !


Le troll se redressa. Non loin, se trouvaient les chutes, et la grande pierre qui servait aux cérémonies à la mer. Il y grimpa, et resta quelques minutes, debout, à observer l'horizon. La houle s'arrêta. Le ciel éclairait la mer d'huile, les étoiles se reflétant, immobiles, sur la surface lisse.

Il écarta les bras, et se laisser basculer en avant...

...

Sa gorge lui brulait. Il devait respirer, mais il n'était entouré que d'eau ! Impossible de savoir où se trouvait le bas du haut, la droite de la gauche... Pris de panique, il avala une gorgée d'eau salée, avant qu'une prise sur son bras droit, puis une autre sur son bras gauche, ne l'obligent à se diriger dans une direction dont il n'était pas maitre...

Quelques secondes avant que ses poumons n'explosent, sa tête perça la surface de l'eau. Des voix féminines, familières mais pourtant si lointaines, criaient autour de lui en un brouhaha incompréhensible...
Sa bouche s'ouvrit, et il prit une profonde inspiration, si profonde qu'elle le fit éternuer à pleins poumons...

Il se sentit tiré, et se retrouva allongé sur une plage de sable fin... Les visages se penchaient sur lui, pendant qu'il crachait l'eau de ses poumons...


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:22 (2017)    Sujet du message: [BG] Un nouveau toit, mec...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.