Le Ronae Index du Forum Le Ronae
Bienvenue sur l'un des seul rafiot pirate d'Cabestan!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[BG] Aerel Aicanàro

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noirétoile
Equipage

Hors ligne

Inscrit le: 12 Sep 2009
Messages: 281

MessagePosté le: Mar 16 Fév - 13:47 (2010)    Sujet du message: [BG] Aerel Aicanàro Répondre en citant

Il fixe les flocons de neige qui tombent doucement sur le camp endormi, assis en tailleur devant la tente du capitaine. Ignorant la pellicule qui commence à se former sur sa personne, il ne bouge pas. Seul son regard permet de savoir qu'il est encore en "vie" -si l'on peut dire- pour les quelques uns qui sont de garde cette nuit, et qui passent de temps en temps devant lui.
Si l'absence de sommeil le dispense de cauchemars, elle ne le dispense pas de souvenirs, et encore moins de temps pour y songer.

Les souvenirs d'avant sa mort, ceux du jeune soldat idéaliste qui avait rejoint Firiel en même temps que Sha'er, pour tenter de sauver sa famille, son peuple, son monde.
Les souvenirs du mont Hyjal, des cris de ses compagnons d'armes, de l'adrénaline de la bataille, de la douleur soudaine, du néant.
Les souvenirs d'une autre vie, d'un autre lui même, et pourtant des souvenirs si réels, bien à lui à présent : Les cris d'agonie, les suppliques, la faim, et surtout : le plaisir ressenti.
Les souvenirs de son libre arbitre retrouvé, la douleur, la culpabilité, le désespoir.
Les souvenirs de sa résolution retrouvée, de sa décision d'utiliser sa nouvelle "non vie" tant qu'il le pourrait afin d'"expier".
Les souvenirs d'un retour difficile chez les siens, d'une nouvelle culpabilité en apprenant le destin de sa petite soeur, qui avait voulu marcher dans ses pas.
Les souvenirs du regard de ses anciens compagnons d'armes, quand il avait enfin rejoint le campement des "Vétérans", dans cet état qu'est maintenant le sien, marqué à tout jamais par le fléau.

A présent, il regardait devant lui, ce qui restait à faire. Non, en effet, il n'était pas pret d'"arreter". Il y avait "la Dame" à sauver, les siens sur qui veiller, de nouveaux amis, une lutte à reprendre, et maintenant, une vieille amie à soutenir... jusqu'à la fin, à moins de trouver un remède... si seulement il avait appris à faire autre chose que la répandre, cette saleté de pèste!


Un bruit presque inaudible, un gémissement, émanant de la tente, lui fait dresser l'oreille, et romp sa méditation. Il se déplie, se secoue pour faire tomber la neige, avant de soulever une des tentures et d'entrer.
La soirée avait été éprouvante pour elle, à demi morte, tenant à la volonté, il avait été inconcevable de seulement soulever ces "détails" devant les soldats -qui de toutes façons le savaient déjà, et ne l'auraient pas plus que lui accepté- et encore moins devant des étrangers, lorsque ces derniers avaient commencé à perdre patience. Maintenant, elle payait le prix fort pour en avoir trop fait, et là encore, elle ne se plaindrait pas, et personne ne dirait rien dans le camp... personne, ou presque, et quoi qu'il en soit, jamais autrement qu'en privé.

Au dehors, la discipline était de mise, question d'habitude, et aussi de survie.
Avançant vers la forme allongée au fond de la tente, il pose sa main sur sa joue mutilée par le feu l'an passé.

"Repose toi pour cette nuit, capitaine, je veille" lui murmure-t-il, avant de remonter les couvertures sur ses épaules, et de commencer à chanter, doucement, pour elle... Pour quelques heures, juste quelques heures, il l'avait laissé se montrer vulnérable vis à vis de quelqu'un. Ni lui, ni elle, n'en reparleraient jamais, une fois le soleil levé...

(NDA : il n'est pas du Ronae, mais son histoire étant intrinsèquement liée à celle de Noirétoile je la livre ici pour ceux qui ont envie de lire *nonnon j'ai pas dit Addaa* Wink  à l'inverse du BG de Noirétoile, je commence par la fin, pour progressivement remonter dans le temps... )


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Fév - 13:47 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.