Le Ronae Index du Forum Le Ronae
Bienvenue sur l'un des seul rafiot pirate d'Cabestan!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Grishmak

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grishmak
Touriste

Hors ligne

Inscrit le: 14 Nov 2009
Messages: 46

MessagePosté le: Mer 18 Nov - 22:32 (2009)    Sujet du message: Grishmak Répondre en citant

Hrp: Voilà le bg de mon personnage a sa  création, nulle doute qu'en plus d'un an de jeu, il c'est bien étoffer, je rajouterai sûrement d'autres textes plus d'actualités.
A noté que c'est un de mes premiers textes rp ! 






Assis sur le monticule , devant la mer , le dos courbé , un cahier crasseux sur les genoux Grishmak écrivait .

Je ne sais pas pourquoi j'écrit , c'est con et ça ne sert à rien , mais je ne peux pas m'en empecher , c'est comme les pulsions s… comme les hormones quoi ! Alors autant écrire pour ecrire quelque chose d'intéressant , bref ..

Je suis né dans un trou perdu dans la gorge des vents brulants , je vivais avec ce qui restait de mon clan . Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de mon enfance , si ce n'est qu'elle était plutôt heureuse pour un petit d'orc . Je m'entraînais dès le plus jeune âge avec les chasseurs , me chamaillais avec mes amis . Me castagnais sans arrêt avec les plus vieux de mes compagnons . J'étais un petit d'orc bagarreur.
Tous les soirs , ma mere me contais des histoires de forbans des mers et de brigands . Cet époque passai bien trop vite à mon goût . Mon père , était mort au combat , ma mère m'élevais et m'entraînais au maniement des lames dès mon plus jeune âge , une enfance banale .

Un jour , plus sombre que les autres dans mes souvenirs les anciens revinrent , ils avaient l'aspect plus fatigué que jamais.
Leurs regards étaient sombres et attristés , les adultes étaient en grande discussion . Nos ne comprenions rien , nous jouions inconsciemment dans notre coin.
On racontait que des humains armés étaient dans le coin , on racontait aussi qu'ils traquaient les orcs pour les parquer dans de grands camps .
Durant la nuit , ils nous prirent par surprise , nous sortant du lits et nous donnant des coups de plat de lame et de massue , par pur méchancetée. On nous lança proprement dit dans des petits chariots en bois fermés comme des caisses , coupée de lumière.


<<Maman .. ! , On va où ? m'entendis-je dire.
- Ne t'en fait pas mon chérie , -elle avait les larmes aux yeux- , nous nous en sortirons . >>

J'avais huit ans.

Le voyage sembla duré des mois , nous ne voyions l'extérieur que lorsque nos gardiens daignaient nous donner leurs restes et nourriture avariés , nous étions tous pâles et maigrelets , nos os saillait sous notres peau , nombreux trop jeunes ou trop vieux moururent durant le trajet , on laissa leur cadavres aux charognard comme si c'était des animaux.

Nous arrivâmes dans une terre ensoilléillée et verdoyante , comment imaginer qu'un endroit d'un telle beauté serait l'enfer de mes années a venir?

Nous fûmes tous séparés à notre arrivée , chacun dans des geôles avec des orcs que nous ne connaissions pas .
Nos geôliers nous affamait , nous rouait de coups par simple plaisir de nous voir souffrir , les conditions étaient atroces.
En bon orc bagarreur et rebel je prenais les pires punitions infligés aux prisonniers. 
Nous travaillions comme esclaves , tantôt dans des carrieres , tantôt dans des champs , nombreux des nôtres mouraient .
Chaque journées devenaient de plus en plus dur pour moi , j'étais fiché par les gardiens et faisait parti de leur boucs émissaires. Je me retrouvais dans la meme geôle qu'un ancien de mon clan , il était vite devenu le seul lien entre la vie d'un être civilisé et celle d'une bête , je le rencontrais vers mes dix-douzes ans .

Shag m'entraîna comme il pouvait malgré sa faiblesse , nous nous entraînions avec des bouts de bois , avec une discretion digne d'un des plus grands espions pour ne pas nous faire reperer , si l'on nous voyais , ce serai la peine capitale a tous les coups .
Shag se faisait de plus en plus faible au fil des jours , je prenais les coups de fouet a sa place , travaillais pour deux , une profonde fraternité s'établit entre nous , dans cet enfer , il était le père que je n'avais jamais eu.

Grâce a lui , j'atteignis en quelques années une maîtrise honorable du combat à la lame , ou plus exactement au bout de bois.
vers mes 16 ans , ls rumeurs de rebellions dans d'autres camps devenaient de plus en plus forte ,. Les gardiens se vengeait sur nous , les sanctions devenais de plus en plus terribles , je couvrait toujours le vieux Shag . Un jour d'épuisement total , je m'endormis , le laissant seul réveiller , cette nuit là , j'allais pleurer toutes les larmes de mon corps . 
Les gardiens vinrent l'enlever pendant mon someil , je ne me pardonnerais jamais ma faiblesse qui l'avais perdu , pendant les mois qui suivirent , je m'enfermais sur moi-même n'étant plus que l'ombre de ma vivacitée passée . Mon esprit rebel lui grandissait et c'est de peu que je survécu a ses sanctions répétés.

<< Rentaî ! -on me surnommais comme ça dans le camps- viens ici tout de suite fils de putain !>>

Comme je tournais le regard et l'ignorait d"une façon insultante , le gardien rouge de fureur vint et encore une fois , j'écopais de plusieurs dizaines de coups de fouets . 
Peu à peu , je devenais une infirme , ne pouvant plus supportés les sanctions que l'on retenait contre moi , après chaque correction je rentrais dans un sommeil si profond que seul les coups de pieds des geôliers me permettait de quitter, mon épuisement était total.
De cette période , je ne garderais jamais que de la honte et du mépris vis à vis de moi même , Je me suis toujours demandé pourquoi je n'avais pas mis fin à mes jours .


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 18 Nov - 22:32 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.