Le Ronae Index du Forum Le Ronae
Bienvenue sur l'un des seul rafiot pirate d'Cabestan!
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[BG] Leylee

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 17:59 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"- Je veux bien que vous m'offriez un verre, m'dame... seulement je... ne... supporte pas l'alcool."

Mon interlocutrice m'observa d'un air indécis avant d'éclater de rire et de me taper dans le dos.

"- Allons gamine, t'es à Cabestan! Mais si t'y tiens vraiment, choisis aut'chose..."

Je hochais la tête et fis signe à Wiley, qui me servit un grand verre d'eau gazeuse avec deux glaçons, du citron vert et quelques feuilles de menthe tout en braillant: "comme d'hab', ça sera un Mojito sans alcool pour la p'tite!"

Je retournais m'asseoir à la table de la visiteuse, qui ne semblait toujours pas revenue de ma réponse.

"- Et donc, qu'est-ce que tu fous à cabestan, me demanda-t-elle. J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi inadapté à son environnement. T'es petite et maigrichonne, tu ne bois pas, t'es polie et sapée comme une première de la classe, et en plus tu m'as dit que t'avais le mal de mer...

- Vous tenez vraiment à le savoir?", lui dis-je en commençant à boire à la paille. Je laissais passer un moment en la regardant silencieusement pour éprouver sa patience. Après avoir terminé mon verre en faisant du bruit avec la paille, j'ajoutais: "et vous me donneriez quoi en échange?"
_________________


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 17:59 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 18:02 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"- Je vous avais pourtant dit que vous risquiez d'être déçue par mon histoire, mais c'est vous qui choisissez. Après tout, je tirerai peut-être quelques pièces de vos papiers graisseux sur un quelconque marché aux puces."

Je rangeais dans ma sacoche les schémas d'ingénieur rares qu'elle venait de me donner, tout en affectant une mine indifférente pour ne pas lui mettre la puce à l'oreille. J'étais consciente d'avoir réalisé une excellente affaire, qui ne s'arrêterait pas forcément là puisque je pourrais en faire des copies afin de les échanger contre d'autres recettes. Ca serait plus difficile, donc plus excitant. Certaines personnes aiment risquer leurs vies dans des combats d'arène. Moi, je n'ai pas la chance d'être taillée pour ça, mais je ne pense pas placer la barre moins haut en marchandant avec les gobelins.

"Alors voilà: mes parents étaient négociants et armateurs. Pas les plus riches ni les plus influents de Quel'Thalas, mais enfin ça allait plutôt bien, même s'ils travaillaient beaucoup. Mon frère et moi avons grandi entourés d'une certaine aisance matérielle, dans une grande maison proche de Brise-Clémente, au bord de la route qui menait à l'embarcadère..."

Je fis signe à Wiley de m'amener un autre 'Leylee-Mojito'.


"La chute de Quel'Thalas a ruiné la famille. Rien d'exceptionnel: beaucoup de gens, dans le coin, ont connu des événements comparables. Nos deux navires ont été perdus, mon père et mon frère sont morts..." Je m'interrompis le temps de souffler dans ma paille pour faire des bulles avant de poursuivre: "Et nos entrepôts ont été pillés. Pas par le Fléau, mais par les survivants qui fuyaient la région. Vous voulez savoir ce que je pense des survivants, m'dame?", l'interrogeais-je en la regardant fixement, la tête penchée sur le côté...

Dans ma tête, je comptais lentement jusqu'à douze avant de répondre:

"Il ne faudrait jamais en laisser. Ce sont toujours eux qui font des problèmes. La suite de mon histoire vous le prouvera."
_________________


Dernière édition par Leylee le Ven 3 Juil - 03:05 (2009); édité 4 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Jeu 2 Juil - 18:03 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"Ma mère et moi, on s'est exilées. Comme tant d'autres. Je vous avais bien dit que c'était une histoire pas très originale, m'dame. J'espère que vous n'êtes pas trop déçue. Si vous voulez je m'arrête là..."

Je soufflais à nouveau dans la paille et observais les bulles en attendant qu'elle m'encourage à continuer.

"Je me doutais que vous vouliez connaître la suite. En fait, j'en étais presque sûre. Et vous savez pourquoi, pas vrai? Evidemment que vous savez! Mais vous ne ferez rien tant que vous ne serez pas certaine que je suis la personne que vous cherchez, j'me trompe? Donc je vais poursuivre mon histoire...

Au cours des mois qui ont suivi, ma mère s'est acharnée à essayer de remonter un business correct à partir de rien, puisque nous avions tout perdu. C'était une commerçante expérimentée, certes, mais elle avait toujours exercé ses compétences dans le monde d'autrefois, un monde plus stable et plus prospère. Désormais les opportunités n'étaient plus les mêmes, et elle avait du mal à admettre que les règles avaient changé, ou plus précisément qu'il n'y en avait plus vraiment..."

Je farfouillais dans ma sacoche, et en sortis un de ces petits chronomètres que je fabriquais par dizaines pour servir de minuterie à mes explosifs. Je le posais sur la table, le faisant tourner du bout du doigt d'un air pensif.


"Sa relative inadaptation aux changements survenus, ainsi qu'une certaine malchance, il faut bien lui reconnaitre cela, ont été la cause d'échecs répétés. C'est pourquoi nos premiers mois d'exil ont ressemblé à ça: on arrivait quelque part, elle empruntait de l'argent pour monter une petite affaire qui finalement ne marchait pas aussi bien que prévu, elle en empruntait encore plus pour la maintenir à flot, mais ça ne suffisait pas et on finissait par faire nos bagages et partir en pleine nuit, abandonnant nos dettes derrière nous. Naturellement, on recommençait sous un autre nom sitôt arrivées à notre destination suivante. C'est ainsi que nous avons fini par échouer à Baie-du-Butin, ce qui vous donne une idée de la distance parcourue pendant ces quelques mois, puisqu'on était parties du nord du continent.

A force de laisser des dettes impayées un peu partout, on s'est retrouvées avec des gens à nos trousses. Une ou deux personnes au début, mais à mesure qu'ils remontaient nos traces et découvraient qu'on en avait escroqué d'autres, la meute grossissait. Dites, je vous offre un autre rhum, m'dame?"
_________________


Dernière édition par Leylee le Jeu 23 Juil - 20:26 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 04:07 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

J'attendis silencieusement que Wiley la resserve tout en continuant à jouer avec le chronomètre en faisant la moue.

"Tout à l'heure, vous disiez que le fait d'être petite et maigrichonne vous semblait peu adapté à la vie qu'on mène à Cabestan. Et pourtant regardez les gobelins... Tenez, ça me donne une idée, et je vais faire une digression avant de reprendre mon récit. Comme on en arrivait au moment où il allait enfin se passer quelque chose, ça va créer un petit suspense. Il faut savoir ménager ses effets, pas vrai? Vous ne pourrez pas dire que je ne vous en donne pas pour votre argent, m'dame."

Je pris le chronomètre en main et le remontais avec application.

"Soit quatre personnes enfermées dans quatre pièces identiques. Dans chacune d'entre elle se trouve une petite minuterie comme celle-ci, reliée à un système de mise à feu, lui même relié à des explosifs. Tous les quatre n'ont qu'un temps limité pour le neutraliser. Il y a un guerrier, un paladin, un mage et moi. Le premier écrase la minuterie à coups de hache. Celle-ci étant interrompue, la bombe n'explosera pas; il est sauvé. Le paladin fait de même, mais avec une sorte de marteau lumineux tombé du ciel, parce qu'il est un peu frimeur. Le mage, quant à lui, gèle le dispositif afin d'interrompre le compte à rebours, car nous le supposons assez intelligent pour éviter la pyromancie à proximité de substances explosives. Dans le fond, aucune méthode n'est intrinsèquement supérieure ou inférieure aux autres. Ce qui compte, c'est qu'ils ont tous les trois obtenus le résultat escompté avec les moyens dont ils disposaient."

Je regardais attentivement le chronomètre et chuchottais
"encore neuf secondes", tout en sortant de ma poche une épingle à nourrice dont j'introduisis la pointe à l'intérieur de l'objet par une petite ouverture derrière le remontoir. Je savais que de cet endroit, il était facile de faire sortir de son axe le balancier à ressort spiral. La mécanique s'interrompit aussitôt avec un simple "clic".

"Il peut être utile de comprendre que le fonctionnement global des choses découle de la somme des fonctionnements individuels de leur composants, et surtout de la manière dont ils interagissent. On peut ainsi affecter l'ensemble d'un dispositif complexe en ne s'attaquant qu'à un seul des éléments qui le compose. Or l'ingénierie partage cette caractéristique avec l'anatomie. Lorsqu'on s'y intéresse, il n'est pas indispensable d'être grand et costaud pour assurer sa survie. Il suffit de savoir où piquer"

Je lui tendis le chronomètre en concluant:

"Je pourrais le réparer, mais il me semble qu'il constitue un support de réflexion plus intéressant dans cet état, m'dame. Mais il est temps de reprendre mon histoire là où on s'était arrêtées..."
_________________


Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Ven 3 Juil - 17:40 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"Donc... où en étions nous? Ah oui: Baie-du-Butin! A cette époque, je ne savais pas encore faire le genre de choses que je viens de vous montrer, m'dame. Sinon, peut-être que ça se serait passé différemment...

Toujours-est-il que la chance sembla enfin commencer à nous sourire, là bas. Ma mère rencontra un type qui devint rapidement son... associé. Certes, c'était un demi-humain, mais il n'était pas trop déplaisant malgré tout. Veuf lui aussi, il avait un fils un peu plus jeune que moi. Mais surtout: il possédait le navire qu'il commandait, ainsi que suffisamment d'argent pour nous lancer dans un nouveau business dont les retombées lui profiteraient également, bien sur.
De son côté, ma mère avait au fil des mois fini par s'habituer aux transformations du monde. Enfin bref: pour une fois nous démarrions sur de bonnes bases, et nos premiers succès avaient de quoi nous rendre optimistes."

Je jetais un rapide coup d'oeil vers l'entrée de la Quille Brisée. D'où je me trouvais, il m'était tout juste possible d'entr'apercevoir les ombres du batiment sur le sol en terre battue lui faisant face, mais c'était suffisant. La course des astres obéissant à une mécanique qui ne me semblait pas particulièrement éloignée de l'ingénierie, cela suffit à me donner une bonne approximation de l'heure qu'il devait être, compte tenu de
l'orientation et de la taille des ombres ainsi que du mois de l'année. Je sortis un autre chronomètre parfaitement identique au précédent, le remontais et le posais devant moi.

"Les hommes de main de nos anciens créanciers nous trouvèrent un peu trop tôt. A cette époque, nos affaires croissaient continuellement, mais nous n'avions pas encore réuni de quoi rembourser nos dettes, les intérêts, ainsi que de quoi apaiser leurs esprits échauffés.
Ceux qui nous recherchaient s'étaient informés sur notre compte, bien sur: ils n'allaient pas débarquer comme ça, sans savoir! Ils ont donc attendu le jour où ils seraient certains que notre associé était en mer, sans quoi il nous aurait défendu avec son équipage à ses côtés, ce qui aurait changé la donne.
C'est également en se renseignant sur notre compte qu'ils ont appris que nous étions en train de nous refaire. S'en prendre à ma mère aurait donc ruiné toute chance de récupérer l'argent que nous leur devions, mais n'avions pas encore réuni. Cependant, il fallait tout de même nous donner une bonne leçon, ne serait-ce que pour dissuader leurs prochains débiteurs. L'exemplarité de la sanction, ce genre de choses... Je vous ennuie, m'dame?" interrogeais-je brusquement mon interlocutrice.

"Pas du tout", répondit-elle comme si je venais brusquement de la réveiller, secouant la tête tout en se penchant sur son troisème rhum. Je l'observais longuement. Elle paraissait tendue, et j'en connaissais la raison. Je l'encourageais donc à finir son verre, jetais un coup d'oeil au chronomètre posé devant moi, et poursuivis:

"Pendant quelques jours, tout le monde s'est demandé si je survivrais. Pendant quelques semaines, tout le monde s'est demandé si je sortirais du coma, et dans quel état. Pendant quelques mois, je me suis demandée avec eux si je serai capable de remarcher un jour. Finalement, on peut dire que j'ai eu de la chance."
_________________


Dernière édition par Leylee le Jeu 23 Juil - 20:31 (2009); édité 4 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 06:25 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"La convalescence a été relativement longue, mais je n'ai pas souffert tant que ça puisque j'étais inconsciente au cours de la période qui aurait été la plus douloureuse autrement. Je parie que vous vous demandez si j'ai gardé des séquelles, m'dame..."

Je fis craquer longuement mes articulations. D'abord celles des phalanges, puis des coudes en tendant les bras au dessus de ma tête, que j'inclinais finalement à droite et à gauche en forçant un peu pour faire craquer les cervicales.

"Plusieurs personnes m'ayant connue avant disent que je suis devenue bizarre après cette petite mésaventure, et certaines attribuent cela aux lésions ayant entrainé mon coma. Je ne saurais cependant souscrire totalement à cette thèse, qui néglige le fait qu'un traumatisme psychologique peut affecter le comportement d'un individu aussi efficacement qu'un traumatisme crânien. En outre, c'est également oublier que j'étais à l'époque en train d'entrer dans l'adolescence, une période de la vie où la personnalité est amenée à évoluer naturellement. En fait, la seule séquelle semblant découler directement de cet... incident... n'a pas été constatée immédiatement. Il nous a même fallu un certain temps pour nous en rendre compte... Tenez, là, comme ça, vous me donneriez quel âge?"

L'humaine parut un peu surprise par ma question, en apparence sans grand rapport avec le sujet. Elle m'observa attentivement et finit par lâcher: "Je dirais treize... quatorze ans... plutôt quatorze, ouais! Enfin l'équivalent chez vos semblables, mais j'sais pas trop à quoi ça correspond.

- Finement observé, répondis-je. C'est effectivement l'âge que j'avais quand c'est arrivé. Vous comprenez le problème, maintenant? Je suis un peu comme le chronomètre que je vous ai donné, celui dont les aiguilles ne tournent plus."
_________________


Dernière édition par Leylee le Dim 5 Juil - 14:53 (2009); édité 3 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 11:07 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

Je m'interrompis quelques instants pour tendre l'oreille, attentive aux sons provenant de l'extérieur, et en particulier du port en contrebas: la cloche d'un navire annonçant son arrivée, des caisses qu'on débarque sur le quai sans ménagement, quelques voix familières...

"Il semblerait que ma croissance soit totalement interrompue, mais seulement sur le plan physique. Ma personnalité continue à évoluer comme le ferait celle de n'importe quelle autre fille de mon âge. Il parait que c'est parce que j'avais déjà commencé à subir peu de temps auparavant les petits désagréments féminins qui surviennent tous les mois lunaires et accompagnent ou induisent les importants changements psychologiques marquant le passage de l'enfance à l'age adulte. Enfin, je ne m'attarderai pas sur ce genre de détails techniques. Tout cela pour dire que je suis aujourd'hui en réalité âgée de..."

Mon interlocutrice paraissant incapable d'établir des équivalences entre les âges elfiques et humains, je fis rapidement la conversion pour elle avant de continuer:

"...environ 17 ans, il me semble. En somme, j'ai l'esprit d'une fille qui s'apprête à sortir de l'adolescence, enfermé dans le corps de ce qu'elle était lorsqu'elle commençait à peine à y entrer. Je ne vous cacherai pas que cela est plutôt déstabilisant, tout comme peut l'être la perspective de passer toute ma vie ainsi. Mais je ne plaindrai pas davantage, car je suis consciente que j'aurais pu mourir, sortir du coma aveugle, dans un état végétatif, ou encore passer le reste de mes jours clouée à une chaise. Et puis, vous n'imaginez pas les avantages qu'on peut tirer du fait de ne pas être assez sexy pour attirer l'attention, et trop chétive pour être considérée comme une menace sérieuse. Le regard des gens glisse sur moi car je suis insignifiante aux yeux de la plupart d'entre eux. Si j'étais du genre à souffrir de problèmes d'ego, cela affecterait sans doute mon moral. Mais je trouve un certain intérêt à pouvoir écouter leurs conversations sans qu'ils ne me prêtent la moindre attention, et les approcher sans qu'ils se méfient."

L'humaine m'observait désormais avec méfiance. Même si, au fil de la conversation, elle avait certainement deviné pourquoi je l'avais faite venir, elle ne pensait jusqu'à présent pas courir de risques réels. Comme tout le monde, elle m'avait sous-estimée après m'avoir jugée sur mon apparence. Mes derniers propos venaient soudain de lui en faire prendre conscience, relevant brusquement son niveau de vigilance. Je fis signe à Wiley de lui resservir un rhum, dont elle fit semblant de boire une gorgée avant de le poser. De toutes façons, son regard commençait déjà à devenir vitreux, embrumé, et le dénouement approchait.


"Mais je m'égare dans des digressions sans fin sur ma petite santé alors qu'il est bientôt temps de terminer cette histoire...

Mon état incita ma mère à se remarier avec son associé, qui mit sur la table la somme nécessaire pour que je puisse bénéficier des meilleurs soins possibles. Dès que j'ai été transportable, alors que je ne pouvais pas encore marcher, nous décidâmes de migrer ici, à Cabestan. Juste à notre arrivée, mon beau-père eut un terrible accident qui causa sa mort. Son jeune fils devait hériter de sa fortune, mais étant mineur, et grâce au récent mariage, ma mère devint l'administratrice légale de ses biens jusqu'à sa majorité. La mort de son père avait du lui faire un choc, car il tomba malade et mourut à son tour peu de temps après. Vraiment pas de chance, pas vrai m'dame? Toujours est-il que ma mère fit ainsi main basse sur l'héritage et lança ici une nouvelle petite affaire aussi discrète que prospère."            
   

_________________


Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Sam 4 Juil - 20:55 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"C'est à cette époque que j'ai réellement commencé à travailler avec elle. Bien entendu, compte tenu du milieu dans lequel j'ai grandi, j'avais le nez dans le business depuis toujours. Mais elle estimait sans doute que j'étais désormais en âge de m'y mettre sérieusement. Je l'ai ainsi secondée, et même remplacée de plus en plus souvent lorsqu'elle devait voyager..."

Mon interlocutrice, qui n'avait toujours pas touché à son quatrième verre de rhum, ne me quittait plus des yeux. Elle ramassa le chronomètre hors d'usage que je lui avais donné, et qu'elle avait laissé sur son coin de table, puis le rangea dans la sacoche posée au pied de son tabouret. Une manoeuvre visiblement destinée à reposer ensuite la main plus près de sa ceinture et de ses armes, en croyant sans doute que ça passerait inaperçu. Raté!

"Comme je vous l'ai dit, m'dame, nous ne savions pas encore si je pourrais marcher à nouveau lors de notre installation à Cabestan. Et même après, il me fallut plusieurs mois pour retrouver une complète mobilité tant les muscles -qui n'étaient déjà pas bien gros auparavant- s'étaient atrophiés. C'est pourquoi peu de temps après notre arrivé, sans doute après avoir évalué notre solvabilité, un ingénieur local proposa à ma mère de me confectionner une sorte de fauteuil roulant à moteur. Celui-ci aurait été parfait s'il ne tombait pas continuellement en panne, à cause d'un dispositif de sécurité destiné à limiter les risques d'explosion, affirmait son concepteur.

Lorsqu'on passe ses journées assise, le temps semble parfois plus long. Aussi, quand je n'étais pas en train de travailler avec ma mère, j'entrepris de démonter le fauteuil mécanique afin d'en comprendre le fonctionnement et d'apprendre à le réparer moi-même en cas de panne. De fil en aiguille, je pris l'habitude d'occuper mes journées en bricolant toutes sortes de choses, sous l'oeil attentif de l'ingénieur gobelin. En effet, ayant constaté mon engouement croissant pour la mécanique, il avait accepté de me former, à condition que je lui serve d'assistante sur une partie de mon temps libre."

L'humaine semblait toujours sur le point de bondir. Espérait-elle me trucider ici? L'hypothèse paraissait peu probable: Wiley était devant la porte de l'auberge afin d'accueillir les prochains clients. Il n'aurait que quelques pas à faire pour appeler les cogneurs, bien avant qu'elle puisse à son tour gagner l'entrée. Il était plus vraisemblable qu'elle ait simplement pris ses précautions au cas où j'aurais moi-même voulu tenter quelque chose contre elle. Je ne pouvais cependant exclure que son jugement soit altéré par le rhum, et me tenais prête à piquer un sprint jusqu'à la sortie si nécessaire.


"Lorsque je fus à nouveau capable de tenir debout, ma mère décida de m'offrir les services d'un instructeur destiné à m'apprendre le maniement des armes. Les récents événements la perturbaient, et elle tenait à ce que je sois au moins capable de me défendre en cas de besoin. J'optais pour les armes légères, les seules vraiment adaptées à mon gabarit. Si j'essayais de soulever une masse à deux mains au dessus de ma tête, il est en effet probable que je bascule en arrière, entrainé par son poids."

La jeune femme de l'autre côté de la table ne put s'empecher de sourire, comme malgré elle. Un bon point pour moi...
 
"C'est également à cette époque que je me mis à m'intéresser au secourisme. Il est vrai que j'ai fini par développer des compétences acceptables dans ce domaine. Cependant, je dois admettre que c'était avant tout un prétexte destiné à acquérir des bases solides en anatomie afin de les mettre au service de mon apprentissage des armes, pour compenser ma faiblesse physique par davantage de...

- Vice, m'interrompit-elle.

- Technicité", rectifiais-je dans la foulée. Nous restames là quelques instants, à nous sourire hypocritement en entendant les mouches voler.
_________________


Dernière édition par Leylee le Dim 5 Juil - 14:59 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 12:28 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"Enfin bon, je ne vais pas vous raconter en détail toutes les années passées ici. L'hiver dernier, ma mère me dit qu'elle m'avait enseigné tout ce qu'elle savait, que j'en avais aussi pas mal appris par moi-même, et qu'il était temps pour moi de commencer à voler de mes propres ailes. Elle a donc revendu tout ce qu'elle possédait, et m'a donné la moitié de la somme ainsi obtenue afin de m'aider à débuter à mon compte.
Le débarquement dans les terres du nord ayant eu lieu quelques semaines plus tôt, elle est ensuite partie là bas pour saisir de nouvelles opportunités. Je pense qu'elle était sincère en me disant prête à être affranchie de sa tutelle. Mais je crois également que c'était pour elle un bon moyen de ne pas m'exposer trop tôt aux dangers de ces contrées. Nous nous écrivons de temps en temps, et elle m'envoie parfois des objets volés aux mécagnomes, ainsi que des morceaux de mécagnomes eux-même."

Je me tournais vers Wiley en lui montrant mon verre vide. Parler aussi longtemps m'avait donné terriblement soif. En temps normal, il était d'ailleurs plutôt rare que je m'exprime autant, certains me trouvant même tellement introvertie qu'ils se demandaient si je n'avais pas de réels problèmes de comunication ou d'interactions sociales. A vrai dire, j'étais devenue comme cela après Baie-du-Butin, et c'est précisément ce qui poussait certaines personnes à dire que ce qui m'était arrivé là bas m'avait rendue... bizarre.

Une fois mon verre rempli j'en bus un longue gorgée à la paille avant de poursuivre:


"De mon côté, ayant passé toute mon enfance là bas, j'ai envisagé quelques temps de revenir m'installer à Lune d'Argent ou dans les environs. Une fois rendue sur place, j'ai cependant décidé de ne pas entamer immédiatement le pactole qui m'avait été laissé par ma mère. La vie m'avait en effet appris à ne pas me lancer en aveugle dans des opérations dont la rentabilité était trop hasardeuse. C'est pourquoi j'ai tout d'abord accepté quelques contrats afin de me faire une meilleure idée de l'évolution des mentalités, et de prendre la température des marchés locaux.

C'est au cours de cette période que j'ai pris la pleine mesure de l'ampleur des changements survenus au cours de mes années d'absence. J'ignore cependant qui a le plus changé, de mes compatriotes ou de moi-même. Les deux, probablement. Toujours est-il qu'après avoir suivi des chemins séparés pendant si longtemps, je ne me reconnaissais plus vraiment en eux et ne me sentais plus trop à ma place à Quel'Thalas. C'est pourquoi je décidais finalement de quitter les terres de mon enfance pour revenir sur celles de mon adolescence. Après avoir honoré ou résilié mes contrats à Lune d'Argent, bien sûr, car pour des raisons évidentes je n'aime pas laisser de dettes derrière moi.

C'est donc ainsi que je suis finalement revenue m'installer à Cabestan il y a seulement quelques semaines. J'y ai fait la connaissance de nouveaux associés aux intiatives très prometteuses."

Ils semblaient d'ailleurs sur le point d'arriver, à en juger par la proximité du son de leurs voix, dont je suivais toujours la progression. Wiley sortit pour les acceuillir sur le pas de la porte de l'auberge, où je les entendis échanger quelques paroles. La situation était en train de devenir... intéressante: nous n'étions plus dans son champ de vision, et si j'avais été à la place de l'humaine, j'aurais sans doute saisi l'occasion pour tenter d'assomer mon interlocutrice et en finir avec elle avant qu'elle puisse pousser un cri. Certes, les individus regroupés à l'extérieur auraient ensuite été dans mon passage. Mais tant qu'ils ne se seraient rendus compte de rien, il aurait suffi de sortir le plus normalement du monde en passant devant eux d'un air détaché.

Mais elle gardait toujours les yeux fixés sur moi, et ne paraissait s'être rendue compte de rien. Il me fallait juste conserver son attention pour gagner un peu de temps. Or j'avais jusqu'à présent délibérément évité le sujet qui la concernait, ce qui jouait en ma faveur. Elle ne tenterait sans doute rien avant de savoir, ignorait que cela serait impossible lorsque le reste de l'équipage du Ronae serait entré dans la salle et que c'était justement lui qui se trouvait juste devant la porte.

Je recommençais à faire des bulles dans mon verre en balançant les pieds sous mon tabouret. Après l'avoir longuement fixée de la manière la plus inexpressive possible, je finis par ajouter:


"- Voilà m'dame, c'est fini."

- Te fous pas de moi, gamine, explosa-t-elle. Tu sais très bien que t'as oublié le plus important!"

Bingo! Je recommençais à souffler dans la paille en entendant la voix de la patronne demander à Wiley: Y s'passe quoi la d'dans?'

_________________


Dernière édition par Leylee le Dim 5 Juil - 15:04 (2009); édité 3 fois
Revenir en haut
Leylee
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2009
Messages: 393

MessagePosté le: Dim 5 Juil - 13:55 (2009)    Sujet du message: [BG] Leylee Répondre en citant

"- Je ne comprends pas ce que vous voulez dire, m'dame. Vous m'avez juste demandé ce qu'une fille dans mon genre pouvait bien faire Cabestan, et je viens de terminer de répondre. Comme vous avez payé pour savoir, j'ai tenté de vous en donner pour votre argent en vous fournissant plein de détails. Mais si vous souhaitez poser des questions à ce sujet, n'hésitez pas. J'assure aussi le service après vente.

- T'es partie de Cabestan l'hiver dernier, et revenue ici y'a quelques semaines. T'es sure que tu es bien allée à Lune d'Argent pendant c'temps?"

Nous y voilà enfin, songeais-je au moment où j'entendis Wiley expliquer que je me trouvais à l'intérieur avec une cliente inconnue, et que j'attendais le reste de l'équipage. Il insista également sur la nécessité de payer les consommations de ceux qui ne seraient plus en état de le faire s'il y avait du grabuge.

"- Bien sûr, m'dame, répondis-je en continuant à balancer les pieds sous mon tabouret. Des tas de témoins pourront en attester, même parmi les vraies citoyennes de la ville qui ne pensent qu'au nouveau familier tromignon ou à la dernière coiffure à la mode. Par contre, je n'y suis pas allée directement, parce que je tenais à refaire à l'envers le parcours qui m'avait menée de Quel'Thalas à Cabestan sept ans plus tôt. Une sorte de pélerinage personnel sur les traces de mon proche passé, vous voyez?"

Du coin de l'oeil, je pouvais apercevoir l'équipage au complet entrer dans la salle et commencer à s'approcher de nous en continuant à papoter. Mon interlocutrice me répondit sur un ton qui se voulait sec et inquisiteur, mais que le rhum rendait surtout mou et bafouillant.

"- Sauf qu'ent' la fin de l'hiver et le début du printemps dernier, toutes les personnes impliquées dans une agression survenue près de Baie-du Butin y'a pas loin de s...sept ans ont... disparu les unes après les autres sans laisser d'trace, gamine. Tout comme leurs commanditaires, d'ailleurs. C'est un peu comme s'ils avaient jamais existé... pshit! Et pas seulement eux, mais aussi leurs familles et leurs proches... pour ceux qu'étaient assez cons pour en avoir. Tu trouve pas que c'est un peu bizarre, comme coïncidence?

- Assez extraordinaire en effet que des gens qui s'en sont pris à la fille pour les fautes de sa mère voient à leur tour leur entourage subir les conséquences de leurs propres actes. C'est encore plus troublant s'il s'avère que j'étais précisément dans les parages à chaque fois. Mais c'est peut-être simplement une coïncidence, après tout: vous avez dit vous même qu'ils ont juste... disparu... sans laisser de trace. Peut-être qu'ils s'entendaient tellement bien qu'ils sont tous partis en vacances ensemble, ou bien qu'ils ont juste déménagé, non?"

Le silence s'installait progressivement à mesure que tout le monde commençait à nous écouter. Le malaise de l'humaine rendait l'air presque palpable.

"- Tu crois vraiment aux conneries que tu racontes, ou tu te fous juste de ma gueule?

- Oh non m'dame, je n'oserais jamais faire une chose pareille! En y réfléchissant bien, il me semble même que c'est la vérité. Pour au moins une de ces personnes en tout cas. J'ai d'ailleurs mis un certain temps avant de la retrouver. Mais vous ne pensiez tout de même pas pouvoir vous cacher indéfiniment, n'est-ce pas? Vous souvenez-vous de ce que je disais à propos des survivants, au tout début de notre entretien? Qu'il vaut mieux ne pas en laisser parce que tôt ou tard ils finissent toujours par faire des problèmes."

Je soufflais une fois de plus dans ma paille pour faire des bulles, puis observais le chronomètre posé devant moi.

"Mais j'ai bien peur que vous n'ayez plus vraiment l'occasion de tirer des enseignements de cette dernière leçon, car le temps qui vous était imparti est écoulé. Laissez-moi plutôt vous présenter à mes nouveaux amis, m'dame..."





FIN

(Sauf si vous voulez vous amuser avec elle Wink )
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:17 (2017)    Sujet du message: [BG] Leylee

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Le Ronae Index du Forum -> Le Ronae -> Nos récits, nos histoires... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.